Mardi 21 mars 2017 a eu lieu la première conférence des Taureaux du Panthéon. Résumé et photos de cette soirée riche.

 

17362800_285238908576894_6978313631652823465_n

Intervenant 1: Julien LAUMAIN

17458026_285238925243559_5794059733888613073_n

— compliance officer

— BNP Paribas

Compliance officer:

— limiter les risques de la banque:

— risque de réputation: garder une bonne image

— risque amendes/sanctions

— risque de perte d’agrément: surtout aux USA

— risques opérationnels basiques

— se positionner sur 5 métiers:

— connaissance du client

— sécurité financière: lutte contre le blanchiment, terrorisme

— problématique d’abus de marché

— anti corruption

— protection de l’intérêt du client

— top manager = décision

— proche des opérationnels

— mais prise de décisions

Rôles:

— identifier les règles du métier et les risques

— évaluer les risques (sans dispositifs et avec dispositifs)

— contrôle (front/back/middle office)

— éviter de faire de l’argent sur des risques

— aspect conseil: sur la partie réglementation, participation à tous les projets, vison MACRO des projets

— former les nouveaux arrivants: sur la déontologie, anti-blanchiment, sensibilité, réglementations en évolution…

—  s’informer: se renseigner sur la réglementation et alerter sur   ces nouvelles réglementations et leurs conséquences

— correspondance avec des régulateurs (ex: AMF)

— cartographie des risques sur tout le groupe

— intervention auprès des équipes sur tous les outils à leur disposition:

—  bases de données

— définir les rôles et donc les dispositifs

— enfin un contrôle sur tous les projets comportant des risques

— base conseil: consultation de projets et données

Intervenante 2: SABRINE AOUIDA

17458221_285238928576892_9208942502489794759_n

— AMF

— analyste

AMF: autorité qui est là pour accompagner les sociétés et non pas que pour sanctionner. Sociétés en bourse, rendre la place financière de paris aussi compétitif que possible.

Les acteurs = émetteurs = sociétés cotées

Enjeux dans tous le services des banques et des sociétés de gestion:

— culture du contrôle interne

— nécessite de connaitre les enjeux réglementaires

— énormément de textes à connaitre, directives…

DEBAT

 

S = question pour Sabrine

J= question pour Julien

deux = question pour les deux

S: une journée type:

— différente chaque jour:

— en contact avec les tiers de l’AMF

— missions actuelles: beaucoup de pédagogie, apprentissage des risques et des instruments, accompagnement des épargnants, détecter les pratiques de commercialisations abusives et déloyales. En relation avec le public (futurs sociétés de gestion, cabinets, pro…) qui ont des questions sur les  doctrines de l’AMF.

— pas de journée type, c’est en fonction de la situation actuelle

— on se forme au quotidien sur les thématiques nouvelles

 

deux: perspective d’évolution de carrière

J:

— monter en grade

— monter dans le groupe

— partir à l’étranger

— changer de métier

— cela dépend de ce qu’on souhaite

— poste de secrétariat générale dans les banques

— rejoindre un régulateur

S:

— changer de direction à l’AMF

— accompagner les société dans les agréments des produits qu’elles gèrent

— pas de changements à prévoir

— passer dans des sociétés de gestion

— contrôle et gestion des risques

 

J: pole conformité, aider à contourner les réglementations ?

— droit de véto

— GROSSE culture du risque

— contrôle par niveau, inspection générale, AMF

— responsabilité pénale

— jamais de passe droit

— on accorde jamais aux commerciaux un contournement des réglementations

 

deux: application des directives:

— s’il y a des hésitations on demande au régulateur

— c’est le régulateur qui aura le dernier mot sur comment appliquer un point sur une directive

 

J: salaire:

compliance:

— junior: 50 000 an (full package)

 

deux: quantité de travail au quotidien

— régulation: beaucoup de veille réglementaire, contrôle du risque

— compliance: pas comparable, en fonction sur la taille de l’équipe, en fonction des tâches que l’on aura à faire

— en fonction de la taille de la structure

 

deux: bonus ? base d’objectifs?

J:

— base: objectif temps ou argent, nombre de projets…

— entretien annuel: noté de 1 à 5 + compte rendu écrit

— définit le bonus et l’augmentation

S:

— pas de bonus mais entretient individuel pour les augmentations

voie royale = inspection = on peut tout faire après (dépendant quand même de la formation initiale)

deux: les qualités à avoir

S:

— rigueur

— bien aimer, s’intéresser aux nouvelles directives, règlements

— intégrité

— culture du risque

— sens du contrôle

 

J: compliance

— éthique

— intégrité

— curieux: gratter sur des opérations pour trouver les bêtises des commerciaux

— savoir chercher l’information

— pas peur de comprendre

— communication exemplaire (en fonction des métiers, adapter son discours et ses notions)

— connaitre les métiers

— connaitre et comprendre les risques

 

S: place de Paris ? compétitivité ?

— sujet très actuel chez le régulateur

— la majorité de la régulation vient de l’Europe

— mettre en place des initiatives nationales pour être attractif et compétitif

— attirer les entreprises étrangères notamment avec le Brexit qui ouvre une porte

— on cherche à réguler MAIS sans toucher les sociétés de gestion pour qu’elles continuent à développer leurs produits en France et ne pas partir au Luxembourg par exemple.

— on est pas la place numéro 1 en Europe, la France est derrière le Luxembourg et l’Irlande

 

deux: vous voyez beaucoup de tentatives abusives ?

J: oui, fraudes fiscales, petites ou grandes

S: oui tous les jours c’est mon métier

 

deux: modification des comportements des agents ?

J:

— oui, augmentation de la culture de la conformité surtout depuis l’amende de 9 milliards de la BNP Paribas

— protection de l’épargnant, protection du groupe

S:

— oui, quand ils prennent un avertissement ou une amende, ils cherchent à ne pas refaire les mêmes erreurs

— oui car on fait en sorte que les sociétés de gestion ne profitent pas des points flous dans les directives

Modérateurs : Hugo Daugeron-Mijoin & Rouzbeh Moshfeghi

Un très grand merci à Ryan Ould Hocine pour l’organisation de cette conférence ainsi qu’à nos deux intervenants.